Le Sud de la Patagonie Chilienne : une région qui regorge de lieux mythiques, qui défient notre imaginaire : Puerto Natales, Punta Arenas, le Détroit de Magellan, le parc Torres del Paine, les glaciers du bout du monde, la Terre de Feu - la véritable ville la plus australe au monde : Puerto Williams, et enfin le Cap Horn.

Cette partie du monde est, selon moi, ce que la nature a fait de plus beau. Les trois règnes – végétal, animal et minéral – ont comme passé un pacte pour mieux se sublimer, sans être (encore) trop affectés par le règne humain…

Cette Patagonie est formée par les calottes glacières du “Hielo Continental Sur”, essentiellement au Chili, qui constituent la troisième plus grande masse de glace terrestre au monde, derrière le Pôle Sud et le Groenland. C’est un immense champ glacé qui étouffe la montagne, déborde sur l’Argentine à l’Est et tombe dans l’Océan Pacifique à l’Ouest. Un paysage incomparable des dernières glaciations qui enchante chaque année les touristes.

C’est la Patagonie rude, austère, magique aussi. Elle est un bout du monde comme pourrait en rêver tous les aventuriers. La vie y est dure, souvent froide et pluvieuse, toujours magnifique. La nature y est omniprésente du haut de ses arbres millénaires majestueux. La Patagonie est réputée pour ses vents, cette légende n’est pas surfaite et il n’est pas rare de ne pouvoir se déplacer à pied durant plusieurs jours en raison de leur force. Il n’y a alors qu’une seule solution – attendre. La Patagonie du sud, surtout chilienne, ne déçoit jamais sur un point – la pluie – elle peut y être incessante, tomber plusieurs jours, voire plusieurs semaines durant.

Grand sud de l’Amérique latine, la Patagonie est le lieu des conjonctions extrêmes. Au sud du Sud, entre les 40e et 50e parallèles, les fameux rugissants et hurlants, ce sont deux océans, l’Atlantique et le mal nommé Pacifique qui s’affrontent sous l’œil impassible du Cap Horn. Ils s’enchevêtrent dans le canal de Beagle, dans le détroit de Magellan, et d’autres innombrables langues de mer. Mythiques lieux de navigation, terres presque vierges d’implantation humaine…

L’attrait touristique, de loin le plus important, est le Parque National Torres del Paine, honoré de cimes enneigées, de lacs et de glaciers plus spectaculaires les uns que les autres. Vous serez tout simplement époustouflé par le spectacle extraordinaire qu’offre le massif du Paine, à l’extrême sud du Chili, véritable miracle de la nature connu dans le monde entier, et par l’étendue infinie des steppes de la Terre de Feu.

Mais bien d’autres découvertes vous attendent encore, qu’il s’agisse des colonies de manchots, des croisières panoramiques sur les canaux maritimes, en partant de Puerto Natales ou de Punta Arenas, des gauchos (cowboys) qui gardent leurs troupeaux comme dans les temps anciens, des excellentes occasions de pêche ou tout simplement, du délicieux sentiment que procure le fait de se retrouver au bout du monde.

Un voyage en Patagonie, sur ces terres lointaines qui nous déroutent et qui nous laisse perplexe quant à savoir si c’est le début ou la fin du monde, sera pour vous l’occasion de méditer sur cette phrase de Bruce Chatwin : “A l’horizon, la terre et le ciel sont confondus dans la même absence de couleurs”.

Me consulter pour un voyage