Charles Darwin en Argentine

Il y a des endroits qui parfois attirent mon attention quand l’Histoire et ses explorateurs ont foulé, par le passé, ces lieux lointains. Puerto Deseado, est l’un d’entre eux, et n’est surement pas la destination qui viendra à l’esprit de tout voyageur. Et pourtant…

Traces de Darwin sur le Rio Deseado en Patagonie

Je vous invite à suivre les « traces » de Charles Darwin qui notera dans son journal de bord, le 23 décembre 1833, en voyant ces paysages : « Je ne pense pas avoir déjà vu, un lieu plus isolé du reste du monde, que cette crevasse de roches au milieu de l’immense plaine ». Il fit face au fleuve Deseado et le remonta sur une grande partie.

Les Miradors de Charles Darwin en Patagonie

A marée haute, sur 42 km, cette exploration en zodiac est forcément émouvante. On peut observer de nombreux cormorans, dont le cormoran « gris » (plus grosse colonie de Patagonie), nombreux loups et lions de mer, dauphins, guanacos…

Au bout de cette route à contre courant, on arrive à l’endroit qui inspira Charles Darwin, ainsi que son peintre officiel anglais Conrad Martens, qui l’accompagna durant l’expédition et qui en croqua quelques esquisses, célèbres aujourd’hui. Il y a aussi le fameux « Point de vue de Darwin » où la vue sur le Fleuve Désiré Río Deseado est vertigineuse.

Marcher au fond de ce canyon, au bord de la rivière, m’a procuré une sensation inexplicable. Comme souvent en Patagonie, dès que l’on sort des « classiques », dès que l’on prend les chemins de traverse, on est tout seul. Et être seul au milieu d’un tel décor, je le souhaite à tout le monde…

Suivre Charles Darwin en Patagonie