Astronomie en Argentine et au Chili

Astronomie en Argentine et au Chili

Astronomie et observatoires en Argentine et au Chili sont renommés. Vous pourrez y observer les étoiles et des couchers de soleil d'une incroyable beauté

Astronomie en Argentine et au Chili

Astronomie et observatoires en Argentine et au Chili sont renommés. Vous pourrez y observer les étoiles et des couchers de soleil d'une incroyable beauté

L’Argentine et le Chili ont des cieux d’une incroyable pureté et clarté. Région peu habitée, la Patagonie offre un ciel particulièrement dégagé et profond pour l’Astronomie. Quelle que soit la saison de votre visite, vous pourrez y observer les étoiles et des couchers de soleil de toute beauté.

Le Chili possède, dans la région du Petit Nord, en plein centre du désert d’Atacama, un observatoire astronomique de renommée internationale. Une couverture nuageuse quasi inexistante, une agitation atmosphérique minimale due à l’altitude (2 635 m), une différence thermique entre le sol et l’atmosphère minimale grâce à la proximité de la mer et l’isolation géographique, donnent à ce site la possibilité d’observer les astres et voie lactée de manière tout à fait incroyable. Voici quelques exemples de circuits Astronomie que je vous propose, sachant que bien d’autres sont possibles et dans d’autres régions que celles présentées ci-dessous.

Plus grand parc de télescopes publics au Chili

Observer les étoiles à San Pedro de Atacama

Observatoire astronomique à San Pedro de Atacama

Je vous propose une sortie bien spéciale, pour observer le ciel près de San Pedro de Atacama qui a la réputation d’être l’un des plus propices pour l’observation des étoiles : au “Grand réseau d’antennes millimétrique/submillimétrique de l’Atacama”. Après une introduction rapide, on nous explique tout d’abord le ciel à l’œil nu, la notion de constellation, comment les reconnaître et les apprendre.

On nous explique aussi la rotation du ciel, comment trouver le sud grâce à la croix du sud ; comment le ciel change avec la latitude, pour s’y retrouver une fois retourné dans l’hémisphère nord ; comment il change aussi durant l’année… Pour ce faire, nous utilisons un pointeur laser vert, qui permet de montrer les étoiles sans équivoque.

La seconde partie du tour se fait aux télescopes. Avec 7 télescopes et une paire de jumelles géantes, nous avons le plus grand parc de télescopes publics au Chili, les instruments les plus puissants, et équipés d’oculaires de haute qualité garantissant des vues impactantes des objets célestes. Suivant la période de l’année, la visibilité de la lune et des planètes, le contenu du tour varie, mais l’idée est de montrer un certain nombre d’objets et d’expliquer ce que l’on voit. Lorsque la lune est visible, nous pouvons prendre des images de la lune à travers de nos télescopes. Les petits appareils photos numériques peuvent prendre des images à main levée, et nous avons des adaptateurs pour la plupart des marques de réflex (Nikon, Canon, Pentax, Minolta, Olympus).

Observer les étoiles à San Pedro de Atacama
Astronomie à San Pedro de Atacama Chili
Atacama est un endroit incroyable pour observer les étoiles et ciel limpide

Station astronomique public en Argentine

Observatoire astronomique El Leoncito à San Juan Argentine

Observatoire astronomique El Leoncito

On y trouve deux stations astronomiques ouvertes au public en Argentine : le Complexe Astronomique El Leoncito (CASLEO) et l’Observatoire Astronomique Carlos Ulrico Cesco (CESCO).

Au CASLEO, qu’on atteint après un chemin sinueux veillé par des peupliers et des saules, il y a un télescope de 40 tonnes qui fonctionne avec deux miroirs. L’un d’eux fait un peu plus de 2 mètres de diamètre. À l’intérieur de la coupole du Télescope Astrographe Double, le visiteur pourra apprécier une intéressante collection de photographies de la Comète de Halley prises en 1986.

Ensuite, nous sommes invités à nous déplacer jusqu’à l’auberge du Cercle Méridien Automatique, seul instrument du type au pays (les Cercles Méridiens sont un type très spécial de télescope ayant la particularité de se déplacer en direction Nord – Sud, c’est-à-dire, tout le long du méridien du site). La visite diurne est complétée par un parcours sur divers sentiers interprétatifs, guidés par des affichages à propos, qui accompagnent le visiteur dans un tranquille trekking, au milieu d’un paysage spectaculaire parmi des troupes des guanacos, des chutes d’eau et l’imposante vue de la Cordillère des Andes.

Observatoire astronomique El Leoncito à San Juan Argentine
Parc National El Leoncito en Argentine
Observatoire El Leoncito de San Juan en Argentine

Le Très Grand Télescope du Chili

Le Very Large Telescope du Cerro Paranal au Nord du Chili

Very Large Telescope

Le Very Large Telescope (VLT) est un ensemble de 4 télescopes principaux et 4 auxiliaires à l’Observatoire du Cerro Paranal, situé dans le désert d’Atacama au Nord du Chili, à une altitude de 2 635 mètres. Il permet l’étude des astres dans les longueurs d’onde allant de l’ultraviolet à l’infrarouge.

Le VLT se trouve sur le Cerro Paranal appartenant à la cordillère de la Côte. Le site est à 12 kilomètres de la mer et à 130 kilomètres au Sud d’Antofagasta. Coordonnées géographiques : 24 37′ 39.1 S, 70 24′ 14.81 W.

Le Cerro Paranal, se trouvant dans le désert le plus aride du monde, offre de nombreux avantages pour l’Astronomie :

  • une couverture nuageuse quasi inexistante (il y a en moyenne 350 nuits dégagées par an), s’étalant sur une sorte de bande de 300 km de large par 2 000 km de long,
  • l’altitude permet d’avoir une agitation atmosphérique minimale,
  • la proximité de la mer permet d’avoir une différence thermique entre le sol et l’atmosphère minimale,
  • l’isolation géographique permet de ne pas être dérangé par les activités humaines, notamment en ce qui concerne les lumières et les nuages de pollution.

C’est donc un site quasi idéal pour y placer un télescope, seuls les tremblements de terre occasionnés par la plaque tectonique de Nazca peuvent incommoder les observations. C’est d’ailleurs pour cette raison que tous les bâtiments du VLT sont construits en respectant des normes parasismiques.

Le Very Large Telescope du Cerro Paranal au Nord du Chili
Télescopes auxiliaires VLT dans le désert d'Atacama
VLT Cerro Paranal à Atacama Chili

Centre de recherche scientifique en Argentine

Observatoire astronomique de Cordoba en Argentine

Observatoire de Córdoba

L’Observatoire de Córdoba est devenu un centre de recherche scientifique de première importance, qui dépend de l’Université Nationale de Córdoba. L’observatoire astronomique de Córdoba dit qu’ils rassemblent des faits sur le phénomène lumineux – soucoupes volantes – vues dans plusieurs endroits dans ce pays.

L’institut susmentionné dit qu’étant donné la disparité des informations disponibles, il serait heureux de recevoir des rapports complets, incluant – si possible – des photographies ou des croquis des objets observés. Après avoir indiqué la bonne manière de soumettre l’information, l’observatoire ajoute qu’ils veulent aider à déterminer si nous avons affaire à une pluie de météores (un phénomène naturel), la désintégration d’un satellite artificiel, ou peut-être quelque autre genre de phénomène.

L’observatoire de Córdoba a un personnel technique de l’ingénierie qui développe des techniques et des instruments nécessaires pour la recherche astronomique. La plupart sont formés à l’Université Nationale de Córdoba et spécialisés dans les centres du plus grand niveau académique du monde. A Córdoba se réalisent des études théoriques d’observation et de développement des techniques. Les résultats de ces recherches sont rapportés dans les publications internationales. Venez donc découvrir la renommée de ce musée dédié à l’astronomie !

Observatoire astronomique de Cordoba en Argentine
Télescopes astronomie de Cordoba en Argentine
Eclipse de lune observée à Cordoba en Argentine

Scruter les plus beaux cieux des Andes

PATAGONIE

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi le juste prix pour un voyage en Patagonie.