Brésil

Une extension dans le sud du Brésil reste dans une "logique" de voyage si votre voyage en Argentine se termine par les chutes d'Iguazu et la région de Misiones.

Le Pantanal au Sud du Brésil

On peut imaginer un voyage au départ de Buenos Aires et repartir de Rio. En effet le sud du Brésil pourra vous offrir ce que l’Argentine n’a pas : plages de sable blanc, cocotiers, eaux chaudes. Mais le sud du Brésil, dispose de quelques merveilles que je vous décris brièvement ci-dessous et qui m’ont particulièrement plu.

Le Brésil est un chef-d’œuvre de la nature

“Dieu est l’artiste. Et Rio, son chef-d’œuvre”, ont coutume de dire les Brésiliens. Le premier coup de pinceau a été bleu : la mer. L’encre verte a jailli sur la toile pour se transformer en forêt. Ensuite, sont venues les montagnes et l’eau qui coulait par-dessus.
Rio, surnommée la ville merveilleuse doit à son incroyable splendeur cette réputation non usurpée. Autour de la majestueuse baie de Guanabara, que les explorateurs portugais confondirent avec l’embouchure d’un fleuve (d’où le nom de la ville, littéralement fleuve de janvier), la ville s’est développée partout où c’est possible, dans une proximité étonnante avec la nature, omniprésente.

Entre Rio de Janeiro et São Paulo, la côte verte semble avoir été bénie des Dieux. Elle regorge de sites splendides et enchanteurs, éparpillés au cœur d’un terroir riche d’histoire et de traditions. La côte verte est un écrin de nature. Dans cet écrin de nature le joyau se nomme Paraty, village colonial parmi les mieux conservés du pays et dont la réputation ne cesse d’enfler. Paraty a su préserver un très beau centre historique, d’où les voitures sont bannies, avec des rues pavées, de vieilles demeures et des églises des 17e et 18e siècle. A quelques kilomètres de là, dissimulés dans la forêt et les pieds dans l’eau, des villages de pêcheurs accessibles seulement par la mer ou à pied raviront les voyageurs en quête d’authenticité et de dépaysement.

Je considère que le Pantanal, le plus grand parc national d’Amérique du Sud, est le meilleur endroit (supérieur à l’Amazonie) pour observer une faune d’une grande diversité :

Capybaras, caïmans, piranhas… auxquels s’ajoutent quelque 300 espèces d’oiseaux comme les aigles, faucons, martins-pêcheurs, cormorans, milans, les magnifiques aras, ces grands perroquets bleus, rouges et jaunes, et des milliers d’échassiers qui se rassemblent en colonies sur plusieurs km². Tout ce petit monde évolue au milieu d’un décor unique de terres rouges et ocres, plus ou moins inondées, et d’une riche végétation d’un vert vif et profond. La meilleure période pour découvrir le Pantanal, une vaste plaine alluviale qui prend souvent des allures de marécages, va des mois d’avril/mai à septembre/octobre, pendant la saison sèche.

Aller au Brésil

Patagonie

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi les prix pour un voyage en Patagonie.