Mésopotamie Argentine

La Mésopotamie Argentine : c'est la région d'Argentine comprenant les plus belles chutes d'eau au monde ! Les fameuses Chutes de l'Iguazu. C'est une des attractions majeures à ne pas rater lors d'un voyage en Argentine. Mais beaucoup d'autres sites, peu visités, sont exceptionnels, comme les Chutes de Mocona et les lodges en forêt subtropicale, et plus au sud, les Étangs de l'Iberá "los Esteros del Iberá" et sa biodiversité si riche...

Les chutes de Mocona à Misiones en Argentine

La Mésopotamie argentine, est une région humide, tropicale et verdoyante du Nord-Est du pays, large bande de territoire située entre les fleuves Paraná et Uruguay, est une région partagée entre les provinces de Misiones, Entre Ríos et Corrientes. A visiter lors de votre voyage en Argentine, car elle offre une autre vision de l’Argentine qui m’a particulièrement séduit lors de ma première visite.

La Mésopotamie argentine et sa nature exubérante

J’aime cette terre rouge, la population très “typée”, ce climat subtropical qui nous donne un avant goût du Brésil si proche… La Mésopotamie argentine englobe les plaines subtropicales del Chaco constituées de forêts et de savanes qui deviennent de plus en plus arides à mesure que l’on se déplace d’Est vers l’Ouest. Réserve d’une faune et d’une abondante végétation sauvage, la Mésopotamie argentine s’étend des Chutes d’Iguaçu jusqu’aux portes de Buenos Aires.

Les Chutes de l’Iguazu sont bien sûr incontournables et principale “attraction” de la région. Citées parmi les 3 plus belles chutes au monde, les Chutes d’Iguazu font rêver car tout y semble irréel ; le bruit de l’eau qui tombe se perçoit même à travers la forêt tropicale du parc national qui les encercle. A cheval sur trois frontières (Argentine, Brésil et Paraguay) ces chutes ont fasciné et effrayé des générations d’hommes persuadés de pouvoir un jour les dompter. Mais les maîtres des lieux restent la faune et la flore, qui semblent avoir bénéficié du climat et de l’humidité pour se développer dans des proportions inimaginables. 80% de ces chutes se trouvent en Argentine où le parcours est de toute beauté.

La Province de Misiones où se trouvent les Chutes d’Iguazu regorge d’autres attraits. J’encourage toujours les personnes à rester quelques jours de plus pour avoir le temps, par exemple, d’aller découvrir les cultures d’herbe maté (boisson si importante pour les argentins), voir les Chutes de Mocona (où il n’y a pas de touristes), visiter l’une des nombreuses ruines d’anciennes missions Jésuites, ou encore tenter l’aventure dans la forêt subtropicale.

Plus au sud, inconnus des touristes internationaux et difficiles d’accès, les splendides Étangs de l’Iberá. Au cœur d’une immense zone humide de 13 000 kilomètres carrés, située dans la Province de Corrientes, le lac Iberá, constitue, avec ses 5 500 hectares, un élément représentatif de ce milieu extrêmement riche. Plusieurs espèces rares ou en danger trouvent refuge dans ces marais. Le caïman noir ou l’anaconda jaune en font partie. Une grande richesse faunistique donc, avec 85 espèces de mammifères, 35 espèces de reptiles, 45 d’amphibiens, 80 de poissons et plus de 250 espèces d’oiseaux.

Je vous propose diverses excursions permettant de découvrir le Nord-Est argentin, véritable “continent” à part dans l’immensité de l’Argentine.

Découvrir la Mésopotamie Argentine

PATAGONIE

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi le juste prix pour un voyage en Patagonie.