Coups de cœur en Argentine et au Chili

Coups de cœur en Argentine et au Chili

Mes coups de cœur : Le Volcan Osorno au Chili, Lac Epuyén en Argentine... Cafayate, parc National Perito Moreno. Ainsi que le maté, la viande, la Patagonie

Et puis, je vais vous lister quelques sensations de la vie de tous les jours qui me font sentir si bien ici en Patagonie. Je pense, et j’espère, que vous pourrez percevoir ou ressentir un peu ces différents moments lors de votre voyage.

Lac Perito Moreno à Bariloche Argentine

Ce que j’aime tout particulièrement :

  • Ce sentiment de liberté. Et oui, ici je me sens “tout simplement” libre. Tout d’abord parce qu’il y a de la place et de grands espaces, et que plus de choses sont permises. L’ambiance générale est plus “cool”.
  • Boire un maté entre amis. Partager un maté est un moment que j’aime beaucoup. Un moment privilégié où le temps s’arrête un peu, l’occasion de parler de tout et de rien, d’échanger, de rire, de se rappeler.
  • Savourer une viande argentine ! je ne suis pas un carnivore assidu, mais je dois reconnaître que les viandes ici sont succulentes et on ne plaisante pas avec les portions !! El “Ojo de bife” est mon morceau préféré, je vous le recommande ; aussi le “cordero”, un agneau grillé dans les estancias qui en général est un vrai régal !
  • Me ressourcer et méditer. Il y a tellement de paysages qui offrent cette possibilité. Être par exemple au bord d’un lac, entouré de forêts primaires, face à un volcan ou une chaîne de montagnes, souvent seul ou presque, et contempler cette nature si belle, si pure ; c’est la plus belle thérapie qui existe pour se ressourcer, pour approcher un état méditatif.
  • Prendre la route. Ici conduire est relaxant. Des grandes lignes droites, peu de trafic, se sentir libre au volant. Une petite musique de fond, partir vers une nouvelle destination, de nouvelles surprises et des rencontres qui m’attendent !
  • Parler de football. Je n’étais pas fanatique de football, mais ici je n’ai pas eu le choix. Étant donné que c’est le sujet de discussion très important ici, j’aime écouter et taquiner mes amis sur ce thème. Ils réagissent toujours au quart de tour !
  • Profiter des jours fériés. Je crois que l’Argentine est le pays au monde qui comporte le plus de jours fériés ! Aussi presque toutes les professions ont leur journée dédiée. C’est incroyable !

Et, si je devais clore mes coups de cœur, je vais citer :

  • Un volcan parmi les quelques 2 000 volcans du Chili ? Ce serait le Volcan Osorno au Chili, cône parfait dominant les lacs Llanquihue et Todos los Santos.
  • Une curiosité naturelle ? Les Cathédrales de Marbre au Chili (Voir la photo de l’en-tête de cette page). Des grottes naturelles où tout est recouvert de marbre. Un phénomène unique au monde accessible uniquement en bateau ou en kayak.
  • Un site coloré ? La Quebrada de Humahuaca et tout particulièrement la Serranía de Hornocal au Nord-Ouest de l’Argentine.
  • Une plage australe ? La plage de Punta Ninfas avec son accès difficile qui assure le privilège d’être seul avec des éléphants de mer.
  • Un lac pour poser sa tente et se ressourcer ? Ce serait le Lac Epuyén.
  • Un village reposant et pittoresque ? Ce serait San Marcos Sierras en Argentine.
  • Un parc national, parmi tous les parcs nationaux que comptent l’Argentine et le Chili ? Ce serait sans hésitation le Parc National Perito Moreno en Argentine. Ce parc est le moins visité de tous, quelques centaines de visiteurs par an. Impressionnant de rudesse australe, on peut y ressentir la solitude des premiers pionniers et l’exaltante beauté du grand sud sauvage. Une merveille – qui se mérite !
  • Une réserve naturelle ? Ce serait les Étangs de l’Iberá “Esteros del Iberá”, où la faune est d’une richesse inégalée. Et à la différence de bon nombre de parcs naturels du reste de la planète, les animaux que vous promettent les dépliants, ici, vous les verrez réellement et de près !
  • Un artiste ? Ce serait Victor Jara pour la lutte qu’il symbolise et Pablo Neruda pour la simplicité de ces mots et la force de sa poésie.
  • Une musique, une chanson ? Ce seraient Naranjo en Flor et Mi Buenos Aires querido qui résument toute la nostalgie et la sensibilité à fleur de peau des argentins.

Aller en Argentine et au Chili

Patagonie

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi les prix pour un voyage en Patagonie.