Caleta Tortel

Caleta Tortel

Caleta Tortel est un village chilien du bout du monde, isolé au fond d'un golf, à l'embouchure d'un des plus beaux fleuves du Chili, le Rio Baker

Caleta Tortel : Avant de me rendre dans ce village chilien du bout du monde, ce qui m’avait frappé, c’était sa situation géographique. Je vous invite à regarder de plus près une carte du Chili pour comprendre la complexité de ce territoire hors norme de la Patagonie.

Les passerelles de Caleta Tortel au Chili

Je me suis longtemps dit qu’un tel village devait forcément valoir le détour… Et je ne fus pas déçu. Caleta Tortel est un tout petit village, isolé au fond du Golf des Peines, coincé entre deux champs de glace du Nord au Sud, à l’embouchure d’un des plus beaux fleuves du Chili, le Fleuve Baker “Río Baker”.

Il n’y a pas si longtemps encore, on y accédait uniquement par la mer. Aujourd’hui, quelques kilomètres de piste depuis la route australe permettent de s’y rendre. Les rares personnes à s’y aventurer sont les voyageurs qui se déplacent encore plus au Sud, au point final de la route australe : à Villa O’higgins, un village unique au monde, au milieu de paysages d’une triste beauté, dont les 507 habitants (au moment où j’écris ces lignes) vivent de la coupe et de la vente de bois de cyprès.

Ici pas de pêcheurs. Ce village à la particularité de n’avoir aucune rue ni aucun chemin : on le traverse uniquement grâce à des passerelles disposées sur plus de 8 km et où il fait bon flâner et se promener. Lieu hors du temps, on y rencontre très peu de touristes ; l’hospitalité de ses habitants vous séduira. Y passer quelques journées est une expérience unique, totalement différente de tout ce que vous avez pu connaître auparavant.

Caleta Tortel offre des possibilités de sortie en bateau originales, à bord de petits bateaux locaux. Deux glaciers sont accessibles, au prix d’une journée de navigation pour chacun d’entre eux, pour une expérience unique et authentique.

Visiter Caleta Tortel

Patagonie

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi les prix pour un voyage en Patagonie.