L’automne en Patagonie

Le sujet de mon 1er coup de cœur n’est pas un lieu ou un monument mais plutôt une saison, magique et délicate : L’automne en Patagonie…

Paysage de Patagonie en automne

Parmi mes coups de cœur, je ne vais pas vous parler des grands classiques tels que les Chutes d’Iguazu, le Désert d’Atacama, le Glacier Perito Moreno, le Fitz Roy, la Péninsule Valdes, le Parc Torres del Paine, l’Île de Pâques… (sites à voir absolument néanmoins).

Les somptueux paysages de Patagonie en automne

Le Nord de la Patagonie, qui longe la Cordillère des Andes, est une région peu connue, peu visitée, et donc peu décrite dans les guides touristiques. On y trouve multitudes de lacs gigantesques, torrents impétueux et forêts parfois impénétrables.

En automne, ses forêts d’arbres centenaires et millénaires laissent dévoiler leurs couleurs chamarrées de rouge, orange et jaune. Lors des journées sans vent, ces palettes de couleur se reflètent sur les miroirs formés par les lacs. Les sommets enneigés de la Cordillère des Andes et des volcans tout proches tapissent de blanc ces paysages grandioses.

Visiter la Patagonie argentine et chilienne en automne n’a que des avantages à mes yeux : c’est la fête des couleurs, il n’y a pas de touristes, les journées peuvent être très douces contrairement à ce que l’on pourrait penser. C’est l’arrière-saison et les sites, habituellement visités, y sont désertés.

Un endroit hors du temps, pour ceux qui veulent découvrir la Patagonie réellement, telle que l’on peut se l’imaginer, sauvage et majestueuse…

Vivre l’Automne en Patagonie