L’Île de Pâques et ses Moaï

L’Île de Pâques et ses Moaï

Voici un endroit à découvrir absolument... l'Île de Pâques, il y a long à dire sur cette île si mystérieuse et envoûtante. Ne manquez pas ce joyau du Chili

L’Île de Pâques et ses Moaï

Voici un endroit à découvrir absolument... l'Île de Pâques, il y a long à dire sur cette île si mystérieuse et envoûtante. Ne manquez pas ce joyau du Chili

Voici un endroit que j’adore… l’Île de Pâques, il y a long à dire sur cette île si mystérieuse et envoûtante…

Moai sur l'Ile de Pâques

L’Île de Pâques est probablement le lieu le plus isolé du monde. Elle se situe dans l’Océan Pacifique à 3 700 km du Chili, pays dont elle dépend, et à 4 000 km de Tahiti. La terre la plus proche est Pitcairn, située à 2 000 km. Ses coordonnées précises sont 109° de la latitude Ouest et 27° de longitude Sud. On y parle le Rapanui, une langue polynésienne cousine lointaine du tahitien. D’ailleurs, les indigènes se la transmettent de génération en génération depuis plus de 15 siècles et elle est parlée encore par les 2/3 de la population. Rapa Nui est également le nom de l’île en langue Rapanui.

L’Île de Pâques et les Rapa nuis

Ce petit bout de terre de 117 km² est une île volcanique. On y trouve trois volcans dont à priori aucun n’est encore en activité, ce sont le Rana Kano, le Rana Roratka et Puakatike. C’est une terre dénudée, aride car elle est balayée de façon quasi permanente par des vents très violents. Ces conditions climatiques défavorables empêchent l’île de posséder une végétation importante. Puisque l’Île de Pâques est l’un des lieux les plus isolés au monde, cela peut expliquer le développement d’une culture si particulière.

Elle doit son nom au jour de sa découverte par les premiers visiteurs européens : le jour de Pâques 1722. Elle était le siège d’une ancienne civilisation, les Rapa nuis, qui y avait laissé, ici et là, des amas d’immenses sculptures en pierre appelées “Moaï”. On dénombre plus de 600 Moaï sur l’île de Pâques, dont certaines atteignent 10 m de hauteur.

Nul ne sait vraiment avec certitude d’où les premiers habitants de l’île de Pâques sont venus, pourquoi ils ont décidé de s’y installer, quelle a pu être la fréquence de leurs rapports avec les étrangers, ni ce qui les a réellement motivés à sculpter et à ériger leurs grandioses monuments de pierre. On ne sait d’ailleurs pas non plus comment ils sont parvenus à transporter ces énormes blocs de pierre, d’un poids considérable, depuis les sites d’extractions jusqu’à leurs emplacements actuels – Probablement à l’aide des troncs d’arbre coupés massivement, ce qui expliquerait l’absence quasi-totale d’arbres sur l’île…

L’Île de Pâques est un véritable musée à ciel ouvert…

Aller sur l’Île de Pâques

PATAGONIE

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi le juste prix pour un voyage en Patagonie.