Voici un endroit que j’adore… l’Île de Pâques, il y a long à dire sur cette île si mystérieuse et envoûtante…

L’Île de Pâques et les Rapa nuis

L’Île de Pâques est probablement le lieu le plus isolé du monde. Elle se situe dans l’Océan Pacifique à 3 700 km du Chili, pays dont elle dépend, et à 4 000 km de Tahiti. La terre la plus proche est Pitcairn, située à 2 000 km. Ses coordonnées précises sont 109° de la latitude Ouest et 27° de longitude Sud. On y parle le Rapanui, une langue polynésienne cousine lointaine du tahitien. D’ailleurs, les indigènes se la transmettent de génération en génération depuis plus de 15 siècles et elle est parlée encore par les 2/3 de la population. Rapa Nui est également le nom de l’île en langue Rapanui.

Ce petit bout de terre de 117 km² est une île volcanique. On y trouve trois volcans dont à priori aucun n’est encore en activité, ce sont le Rana Kano, le Rana Roratka et Puakatike. C’est une terre dénudée, aride car elle est balayée de façon quasi permanente par des vents très violents. Ces conditions climatiques défavorables empêchent l’île de posséder une végétation importante. Puisque l’Île de Pâques est l’un des lieux les plus isolés au monde, cela peut expliquer le développement d’une culture si particulière.

Elle doit son nom au jour de sa découverte par les premiers visiteurs européens : le jour de Pâques 1722. Elle était le siège d’une ancienne civilisation, les Rapa nuis, qui y avait laissé, ici et là, des amas d’immenses sculptures en pierre appelées “Moaï”. On dénombre plus de 600 Moaï sur l’île de Pâques, dont certaines atteignent 10 m de hauteur.

Nul ne sait vraiment avec certitude d’où les premiers habitants de l’île de Pâques sont venus, pourquoi ils ont décidé de s’y installer, quelle a pu être la fréquence de leurs rapports avec les étrangers, ni ce qui les a réellement motivés à sculpter et à ériger leurs grandioses monuments de pierre. On ne sait d’ailleurs pas non plus comment ils sont parvenus à transporter ces énormes blocs de pierre, d’un poids considérable, depuis les sites d’extractions jusqu’à leurs emplacements actuels – Probablement à l’aide des troncs d’arbre coupés massivement, ce qui expliquerait l’absence quasi-totale d’arbres sur l’île…

L’Île de Pâques est un véritable musée à ciel ouvert…

Me consulter pour un voyage