Tolar Grande

Tolar Grande

Tolar Grande, La Puna, ville Far West d'Argentine. Point de départ vers des sites à couper le souffle, comme le Cône d'Arita, au milieu du Salar d'Arizaro

La première fois que je mis les pieds à Tolar Grande, très peu de circuits “touristiques” le proposait dans leurs brochures. En effet, même en étant à une journée de voiture de Salta, Tolar Grande se démarque : ici, le règne minéral est omniprésent.

Salar Arizaro près de Tolar Grande en Argentine

Village de mineurs, Tolar Grande présente de nombreux sites d’exploitation minière. La plupart sont par ailleurs abandonnés car les compagnies préfèrent le versant chilien plus proche de la mer et donc des clients potentiels.

Tolar Grande et ses alentours

Pour se rendre jusqu’ici, le parcours sort tout droit d’un livre de science-fiction, tout en étant pourtant bien réel… Vous commencerez donc par emprunter le Train des Nuages qui vous mènera jusqu’au Viaduc de la Polvorilla (situé à plus de 4 000 mètres d’altitude). Ce viaduc ressemble étrangement au viaduc du haut duquel Tintin saute dans “Le Temple du Soleil”. Sur son trajet, la voie ferrée traverse un total de 29 ponts, 21 tunnels, 13 viaducs, 2 tire-bouchons et 2 zigzags.

Puis, il faut prendre la route, ou plutôt la piste, vers le Salar de Pocitos via la route 27. Depuis cette cité minière perdue, la piste serpente dans un incroyable paysage lunaire, au milieu de reliefs et de couleurs surréalistes. Nous sommes ici au cœur des hauts plateaux andins à 4 000 mètres d’altitude, mais on pourrait se croire sur la planète Mars !

Tolar Grande, ville “Far West”, est le point de départ pour des sites à couper le souffle, tels que le Cône d’Arita, un cône naturel impressionnant de couleur sombre, parfait, posé au milieu de l’immensité blanche du Salar d’Arizaro et qui ressemble à un phare pour naufragés des déserts de sel ; la Mine de la Coïncidence “Mina La Casualidad”, ancienne mine de souffre, à la frontière avec le Chili et proche du Volcan Llullaillaco et de ses 6 739 mètres d’altitude, où furent découvertes les momies de 3 enfants de l’époque des Incas.

Enfin, à partir de Tolar Grande, vous aurez la possibilité de poursuivre l’aventure vers le Chili, ou de descendre plein Sud vers la Province de Catamarca. Il vous faudra ensuite traverser le Désert de sel de “l’homme mort” …Tout un programme !

Aller à Tolar Grande

Patagonie

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi les prix pour un voyage en Patagonie.