Antarctique Argentine

L'Antarctique Argentine : c'est le monde polaire, que se partagent, entre autres pays, l'Argentine et le Chili. Pour aller à la rencontre des baleines franches et des manchots empereurs. De nombreux choix de croisières sont disponibles au départ d'Ushuaïa en Argentine, voire même des vols pour les plus fortunés, directement pour l'Antarctique.

Manchots empereur Antarctique Argentine

Pour ceux qui auront envie (et surtout les moyens) de pousser l’aventure encore plus au bout du bout du monde, il reste donc l’Antarctique “Antártida Argentina”. Continent situé en majeure partie au sud du cercle polaire antarctique et est complètement entouré par l’océan Austral. C’est le continent le plus froid, le plus sec, le plus élevé (en moyenne) et le plus venteux. Il est recouvert à 99% d’une calotte glaciaire permanente. Les conditions météorologiques y sont rigoureuses et variables.

L’Antarctique Argentine

Le continent antarctique est à la fois un espace vierge, témoin d’équilibres naturels encore très peu affectés par les activités humaines, une source de mémoire du climat mondial dans ses neiges et ses glaces, un point d’observation irremplaçable pour certains phénomènes atmosphériques ou climatiques, et un milieu extrême dans lequel la vie a pu néanmoins s’adapter.

Le Traité de l’Antarctique de 1959 et ses accords connexes régissent toutes les activités menées dans l’Antarctique. En vertu de ce traité, tous les pays ayant déjà présenté une revendication juridique pour certaines parties de l’Antarctique ont accepté de renoncer à leurs prétentions et, par conséquent, aucune partie du continent n’est soumise à la souveraineté d’un État (Même si l’Argentine et le Chili, entre autres, revendiquent chacun une partie du territoire).

L’Antarctique est sans doute le dernier grand espace naturel sauvage de la planète. Ses icebergs gigantesques, ses chaînes de montagnes et la solitude de son plateau polaire dépassent l’imagination, tandis que son climat fait frémir les plus endurcis. C’est une terre de tous les extrêmes – belle et sereine, sauvage et violente – dont la mesure nous échappe, qu’on l’admire à terre ou à bord d’un avion.

La dernière décennie a prouvé que le moteur économique de l’Antarctique n’était plus l’exploitation minière ou le pétrole, mais le tourisme. Le continent restera peut-être un lieu de coopération internationale, libre et préservé.

Me consulter pour cette destination

PATAGONIE

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi le juste prix pour un voyage en Patagonie.