La Patagonie légendaire, pays du vent

La Patagonie légendaire, pays du vent

La Patagonie légendaire, celles de toutes les aventures, des montagnes magiques, des grands espaces dépeuplés, balayés par les vents violents du pacifique !

La Patagonie légendaire, pays du vent

La voilà, La Patagonie légendaire, celles de toutes les aventures, des montagnes magiques, des grands espaces dépeuplés, balayés par les vents violents du Pacifique !

La Patagonie légendaire, celles de toutes les aventures, des montagnes magiques, des grands espaces dépeuplés, balayés par les vents violents du pacifique !

Patagonie ArgentineCar c’est ben ici, au bout du monde, que sont rassemblés les paysages le plus spectaculaires du Grand Sud : le mythique massif du Fitz Roy, la fantastique calotte glacière du “Campo de Hielo Sur” et ses glaciers gigantesques, dont le célèbre Perito Moreno, et, côté chilien, le massif des Torres del Paine et les canaux de Patagonie, entre fjords majestueux et glaciers suspendus…

Trois milieux naturels composent cette vaste région : au Chili, sur le versant Ouest des Andes, des massifs montagneux couverts d’une végétation dense ; en Argentine, sur le versant Est des Andes, entrecoupées de profondes dépressions, les fameuses “mesetas”, immenses steppes semi-arides et poussiéreuses des plateaux patagons, dont l’altitude oscille entre 1 500 m au pied de la Cordillère et 700 m aux abords de l’Atlantique et où seule subsiste une végétation clairsemée de buissons de Quillimbay, de Calafate et de Coiron ; enfin, un littoral marqué par les accidents géologiques déroulant des côtes sauvages et déchirées où se cachent d’agréables petites villes portuaires.

Patagonie ChiliLe naturaliste britannique Charles Darwin est sans doute le voyageur qui a exprimé avec le plus de justesse l’émotion qu’on ressent face à l’immensité de La Patagonie. En 1836, de retour en Angleterre après cinq ans de navigation sur le Beagle, il nota ses impressions dans Voyage d’un naturaliste autour du monde : “Quand j’évoque les souvenirs du passé, les plaines de la Patagonie se présentent fréquemment à ma mémoire, et cependant tous les voyageurs sont d’accord pour affirmer qu’elles sont des misérables déserts. On ne peut guère leur attribuer que des caractères négatifs ; on y trouve, en effet, ni habitations, ni eau, ni arbres, ni montagnes ; à peine y rencontre-t-on quelques arbustes rabougris. Pourquoi donc ces déserts – et je ne suis pas le seul qui ait éprouvé ce sentiment – ont-ils fait sur moi une si profonde impression ?”

La Patagonie est l’extrême pointe du continent sud-américain baptisé par Magellan et son chroniqueur Pigafetta qui, un jour d’hiver de 1520, accostèrent sur un rivage froid et désolé. D’après certains historiens, ce nom viendrait des traces de pieds de grande taille qu’ils y découvrirent (en espagnol, patagón désigne un individu aux grands pieds), traces laissées par les chaussures en peau des indiens. D’autres pensent que c’est au géant Patagon – personnage d’une histoire de chevalerie très appréciée en Espagne à l’époque – que la région doit son nom.

Allez en Patagonie, je m’occupe de tout !

Me consulter pour un voyage

PATAGONIE

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé.En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs.Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22.A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie.Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi le juste prix pour un voyage en Patagonie.