Il existe un lac au cœur d'un Parc national en Patagonie qui est certainement l'un des endroits les plus envoûtants que je connaisse, un lac où l'on se perd facilement et où histoire, légendes et géographie exceptionnelle, suivent chaque visiteur.

Point de vue panoramique sur le lac Nahuel Huapi en Patagonie Argentine

Le lac Nahuel Huapi est un lac qui possède pleins d’endroits à découvrir, en bateau, en kayak, à pied… Il y en a pour tous les goûts. Pourtant, peu de gens connaissent réellement les lieux, car la majorité ne s’y attarde pas, par manque d’informations probablement… Alors, venez avec moi, je vous ferai découvrir ce site incroyable qu’est le lac Nahuel Huapi !


Situé à environ 768 mètres d’altitude, d’une superficie de 557 km² et d’une profondeur maximale de 464 mètres, le lac Nahuel Huapi est d’origine glacière. Il se distingue par son rivage très déchiqueté et compte sept bras principaux. Nahuel Huapi signifie « l’île du jaguar » en langue Mapuche. Au fait, tout commença avec les Tehuelches, les autochtones qui habitaient les nombreuses îles de ce lac immense, mais les Indiens Mapuche, en soif de nouveaux espaces, venant du Chili tout proche, combattirent les Tehuelches pour s’y installer à leur tour.


Montée vers le Cerro Catedral à Bariloche

Le lac Nahuel Huapi a la particularité d’être très accidenté, on est vite désorienté et les points de vue changent toujours. Pour s’en convaincre, il suffit de monter au « Cerro Otto » ou au « Cerro Campanario » qui offrent deux points de vue vertigineux, difficile de dire lequel des deux est le plus spectaculaire, en tout cas ils le sont tous les deux. Il est également possible d’aller tout en haut du « Cerro Catedral » (le centre de ski du secteur), pour avoir une vue encore plus aérienne et globale de la région, et d’où il sera également possible d’admirer les volcans Tronador, Osorno, Puntiagudo, et même le Lanín !


Île Victoria sur le lac Nahuel Huapi à Bariloche

Le lac Nahuel Huapi est composé de nombreuses petites îles où il est très agréable de s’y perdre en bateau au cœur de l’été, les plages de sable ne manquent pas non-plus. La plus grande de ces îles est l’île Victoria, longue de près de 22 km, une île remplie d’histoire avec des arbres pour le moins surprenants et des plages de sable blanc. On peut d’ailleurs s’y rendre aisément en bateau pour la découvrir.


Il y a de nombreux îlots également, avec des magnifiques plages désertes. L’île « Sentinelle », qui a la particularité d’accueillir la sépulture du fameux Perito Moreno, de sa femme et de son neveu. En effet, Francisco Perito Moreno, visionnaire et aventurier argentin, ayant reçu des terres de la part de la Nation, en remerciement pour ses efforts au moment du conflit qui définit les limites des frontières avec le Chili, en y apportant sa grande connaissance de la région, exigea que ces terres soient reconnues comme parc national en 1934.


Île Huemul sur le lac Nahuel Huapi à Bariloche

Mais il y a une autre île qui attire l’attention en regardant de plus près, l’île Huemul, qui aurait hébergé dans les années 1949-1952, le Projet Huemul, programme argentin secret de recherche sur la fusion nucléaire. C’est une île facile d’accès, mais il faut s’y rendre par ses propres moyens car aucune excursion ne passe par cet endroit. La forêt a bien poussé depuis ces années-là et cache des constructions et ruines qui sont les témoins de cette époque.


Aux abords du lac se trouvent deux villes, San Carlos de Bariloche au Sud, et Villa La Angostura au Nord. Sept bras cisaillent des paysages à couper le souffle, qui laissent place à un état méditatif à tous ceux qui prendront le temps de contempler les falaises, les forêts primaires, les eaux cristallines et si pures… Des fjords majestueux, entourés de falaises aux sommets tels des sentinelles.


Plage du Bras Blest sur le lac Nahuel Huapi à San Carlos de Bariloche

Le lac Nahuel Huapi a la particularité de s’étendre depuis la steppe, dans sa partie Est, jusqu’à la jungle la plus australe au monde, dans sa partie Ouest, au bout du Bras Blest, où les précipitations annuelles dépassent les 470 mm d’eau ! Une transition donc très spectaculaire que l’on observe au fil de l’eau. Un lac orienté en suivant un couloir Ouest/Est, où le vent aime s’engouffrer de manière récurrente, voire quasi permanente.


Ce qui interpelle ici, c’est l’absence de bateaux naviguant (massivement) sur ces eaux… Un lac sauvage à l’image de la Patagonie, il faut dire que même s’il existe de très belles journées où l’eau du lac est d’huile, le temps peut vite changer et bien souvent le lac se transforme en une mer ouverte avec des creux pouvant dépasser les 2 mètres ! Il faut être très prudent sur le lac Nahuel Huapi, il y a des morts chaque année…


Le lac Nahuel Huapi depuis le Cerro Otto

Par la route, chaque virage dévoile une vraie carte postale, il y a de nombreux points de vue où l’on peut s’arrêter pour contempler et s’absorber de cette nature démesurée. Par endroits on a vraiment l’impression d’être face à la mer, et en prenant du recul vers l’Est, vers la steppe, les paysages et les couleurs sont exceptionnels, sous certains angles, on peut apercevoir le volcan Tronador, qui est le plus haut sommet du parc national Nahuel Huapi.


El Nahuelito, légende du lac Nahuel Huapi en Patagonie Argentine

Le lac a également sa propre légende, le Nahuelito. Il s’agit d’une créature aquatique qui habiterait dans les grandes profondeurs du lac. Selon les témoignages des personnes qui disent l’avoir vu, cet étrange animal mesurerait entre 10 et 15 mètres de long, aurait deux bosses, une très petite tête et un long cou courbé semblable à celui d’un cygne. Il y a sur internet de nombreuses photos plus ou moins douteuses, qui laissent apparaître les formes de ce « monstre ».


Journée de printemps sur le lac Nahuel Huapi

De nombreux autres lacs sont présents dans le parc Nahuel Huapi, notamment les Lago Mascardi, Lago Gutiérrez, Lago Traful, Lago Escondido, Lago Guillelmo et des centaines de rivières. La région est connue comme étant le district argentin des lacs. Ici pas d’industries, juste le vent qui nettoie tout et qui laisse place à une nature suspendue lorsque le temps est clément. D’ailleurs il existe des plages qui sont bien connus des windsurfers et kitesurfeurs de la région, des locaux qui ont le site pour eux seuls bien souvent.


Le Lac Nahuel Huapi se trouve au cœur du Parc national Nahuel Huapi. Plus au Nord, se trouve le Parc national Lanín et au Sud le Parc national los Alerces et Lago Puelo. Soit plus de 14 000 km² de nature vierge et sauvegardée !

Me consulter pour un voyage

Situation Covid 19