Lamas, Alpagas, Guanacos et Vigognes

Lamas, Alpagas, Guanacos et Vigognes

Les Lamas, Guanacos, Alpagas et Vigognes : quatre espèces animales proches qui constituent la branche d'Amérique du Sud des camélidés

Lamas, Alpagas, Guanacos et Vigognes

Différences entre les lamas, alpagas, guanacos et vigognes

Les Lamas, Guanacos, Alpagas et Vigognes : quatre espèces animales proches qui constituent la branche d'Amérique du Sud des camélidés

Camélidés Amérique du SudLors d’un voyage en Argentine, au Chili, au Pérou et en Bolivie, vous êtes sûr de voir au moins l’une de ces 4 espèces d’animaux qui se ressemblent fortement : le lama, l’alpaga, le guanaco et la vigogne. Ils appartiennent à la famille des camélidés. Ces animaux vivent dans des habitats différents et ont un mode de vie qui leur est propre. Il est assez difficile de les distinguer lorsque l’on n’est pas initié. J’ai donc écrit cet article dans le but de vous en faire savoir un peu plus sur ces animaux typiques d’Amérique du Sud, qui étaient déjà présents bien avant l’arrivée des Espagnols…

Tout d’abord il faut signaler, même si cela peut paraître évident, que ces animaux ne sont visibles qu’en Amérique du Sud. Les vigognes et les guanacos n’ont jamais été domestiqués. Vous les verrez toujours à l’état sauvage. Donc si vous voyez un berger accompagné d’animaux, vous êtes déjà sûr qu’il ne s’agit pas de vigognes ni de guanacos. A l’inverse donc, les lamas et les alpagas, n’existent pas à l’état sauvage. (Notez que souvent l’état sauvage peut être trompeur, car il y a des bergers qui vivent à des centaines de km des villes ou villages).

LamaLe Lama est le plus connu (Tintin y est pour beaucoup), et c’est le pus grand des quatre. C’est aussi le plus fort. Il peut mesurer jusqu’à 1,90 m de hauteur. Il est en général utilisé comme animal de transports de charge par les peuples natifs Andins. Le “terme” lama est souvent utilisé de manière plus large (à tort) pour s’appliquer aux quatre espèces animales proches qui constituent la branche sud-américaine des camélidés.


AlpagasL’Alpaga est moins grand et moins fort que le lama. Il est très rarement utilisé comment animal de charge. Par contre l’alpaga donne une laine fine renommée et de qualité, bien supérieure à celle du lama. Car l’alpaga a un régime culinaire beaucoup pus sélectif. Sa laine est plus épaisse et bien plus résistante également. Des quatre espèces, le lama et l’alpaga sont les plus difficiles à différencier. Mon astuce est d’observer la tête : celle de l’alpaga est plus petite et moins étirée que celle du lama. C’est en fait très difficile de reconnaitre un lama d’un alpaga si vous n’avez pas les deux espèces côte à côte (pour pouvoir comparer) ! ?


GuanacosLe Guanaco est, selon les scientifiques, la “version” sauvage du lama et de l’alpaga. Il est le plus “voyageur” des quatre. On le trouve en effet tout le long de la Cordillère des Andes, sur les hauts plateaux andins, et aussi en Patagonie jusqu’en Terre de Feu !! En Patagonie vous ne verrez que lui. Ils vivent en groupes avec un mâle dominant pour plusieurs femelles. C’est aussi l’espèce la plus “athlétique” je dirais. Les guanacos ont une forte détente et sont capables d’effectuer de grand sauts, pour passer les clôtures qui entrecoupent parfois leurs espaces de libertés. (A noter que la viande de guanaco est de plus en plus rependue… dans les marchés et restaurants).


VigognesLa Vigogne est la plus gracieuse et la plus petite en taille. C’est également le plus petit camélidé au monde, environ 50 kg ! Elle est très facile à distinguer des autres espèces. Mais ne vous fiez pas à son apparence fragile, car la vigogne est certainement la plus résistante de ces quatre animaux. En effet on trouve des vigognes jusqu’à 5 700 m d’altitude !! C’est d’ailleurs, des quatre espèces, celle qui aime et ne vit qu’en altitude. Son terrain de jeu préféré se trouve à partir de 3 000 jusqu’à 5 500 m d’altitude. Le poil de vigogne est extrêmement fin et très résistant. Ils vivent en groupe également.

Venez découvrir les 4 espèces dans leur milieu naturel !

Me consulter pour un voyage

Patagonie

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi les prix pour un voyage en Patagonie.