Un roman né grâce à Borispatagonia

Un roman né grâce à Borispatagonia

Il y a des voyages qui sont sources d'inspiration pour écrire un roman. C'est un voyage à Torres del Paine au Chili que l'écrivain Pierre Paul JOBERT

Un roman né grâce à Borispatagonia

Il y a des voyages qui sont sources d'inspiration. Ce fut le cas pour un de mes clients, l'écrivain Pierre-Paul JOBERT.

Il y a des voyages qui sont sources d'inspiration pour écrire un roman. C'est un voyage à Torres del Paine au Chili que l'écrivain Pierre Paul JOBERT

C’est lors de son voyage dans le grand sud de la Patagonie, organisé par mes soins en janvier 2012, dans le Parc Torres del Paine au Chili, suite à une randonnée épique, que l’idée de “Commando Mylodon” vit le jour.

Un rêve, vieux de près de 45 ans : un voyage en Patagonie

Ce rêve fut exaucé en janvier 2012, où il a pu assouvir (si tant est que cela soit possible) son désir de Patagonie, dans un extraordinaire périple de 18 jours. Pierre-Paul JOBERT écrit depuis longtemps, et Commando Mylodon est son second roman publié.

Les paysages, et il n’y a pas d’adjectifs suffisamment forts pour les décrire, ainsi que les longues discussions qu’il a eues avec Julio, son guide, lui ont inspiré cette histoire.

De retour d’un trek dans le Parc Torres del Paine, dans la voiture qui le ramenait à l’hôtel, faisant un long détour car le parc était fermé partiellement en raison d’un incendie, fatigué par ses neufs heures de marche, il s’assoupit et vit le film. Toute l’histoire passa devant ses yeux, comme au cinéma. Quand il rentra en France, il ne lui resta plus qu’à écrire ce qu’il avait vu…

C’est ainsi que dans ce roman, il met en scène un glaciologue du CNRS pris au piège d’entrepreneurs cyniques et de dangereux mercenaires au fin fond de la Patagonie. Entre avidité industrielle, stratégie commerciale et suprématie géopolitique, “Commando Mylodon” nous entraîne dans une course effrénée au cœur d’un glacier que quelques puristes tentent vaille que vaille de protéger.

Au risque d’y laisser leurs vies… et sans doute plus encore ! Au-delà du thriller haletant entre massif de La Chartreuse et Parc Naturel du Chili, entre les instances froides de l’ONU et la chaleur d’une hacienda en terre patagonne, Pierre-Paul JOBERT tisse la toile d’un piège criant de réalisme dont nous pourrions bien tous, tôt ou tard, être les victimes.

Roman Commondo MylodonVous pouvez vous procurer le roman, sur le site du romancier Pierre-Paul JOBERT, d’un clic avec un bouton PayPal vous passez commande et le recevrez quelques jours plus tard.

Me consulter pour un voyage

PATAGONIE

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé.En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs.Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22.A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie.Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi le juste prix pour un voyage en Patagonie.