Voyage de noces en Patagonie et à Iguazu

Ils habitent près de chez vous et peuvent témoigner !

Voyage de noces en Patagonie et à Iguazu

Voyage de noces en Patagonie et à Iguazu organisé par Borispatagonia pour Matthias et Stéphanie Moreau. Séjour du 21 octobre au 4 novembre 2016

Voyage de noces en Patagonie et à Iguazu

Témoignage

Matthias et Stéphanie Moreau en Patagonie et à Iguazu
5/5

  Voyage de noces en Patagonie et à Iguazu

Pour notre voyage de noces, nous avions beaucoup de rêves, un timing assez serré et un budget à respecter. Ça ne semblait pas gagné, mais Boris et Cécile l’ont fait ! Et de quelle manière…

Dans un premier temps, c’est stressant de confier un tel budget à une agence de voyage. Et puis, au fil des (nombreux) échanges de mails, nous avons vite compris que ce voyage serait EXCEPTIONNEL et il l’a été de toutes parts.

La diversité des paysages, les rencontres, la culture, la faune, la flore, la gastronomie… chaque minute de notre voyage a été une surprise, une émotion particulière. Nous espérions la lune, nous avons été bien plus loin ! Buenos Aires, la Péninsule de Valdès (merci Valeria !!!), El Calafate, El Chalten et Iguazu… Nous avons vécu quinze journées intenses rythmées par de nombreux avions et de fantastiques visites, nous sommes revenus des souvenirs plein la tête et lourds de 1 300 photos…

Nous aimerions partager avec vous notre trio gagnant :

  1. Le séjour dans l’estancia… 24 heures dans “Voyage en terre inconnue”, pour les amoureux de l’émission de Frédéric Lopez, c’est exactement ça ! Aucun mot ne sera assez fort pour expliquer ce que nous avons vécu. Alors oui, le confort et la propreté sont sommaires, mais que dire de la vue, de la cuisine et de l’accueil… Un moment unique qui restera marqué dans nos mémoires. Une émotion intense au moment de dire au revoir…
  2. Punta Ninfas, son phare, son vent, sa falaise, sa plage, sa vue et ses éléphants de mer. Une autre journée remplie d’émotions ! Après deux heures de piste sans voir âme qui vive, la peur du vide et la beauté du paysage. Se coucher à deux mètres d’un “monstre des mers” de plus de trois tonnes et le regarder droit dans les yeux… Partager des regards avec des bébés phoques… Observer les mamans prendre soin de leurs petits.
  3. Nous n’arrivons pas à exclure du top 3 l’un de ces moments, alors nous mettons à égalité la découverte des glaciers sur le Lago Argentino et les chutes d’Iguazu. Dans les deux cas, nous avons été impressionnés par la force et l’immensité de cette nature. Que cela soit à cause de l’eau ou de la glace, l’Homme a dû, et doit encore, s’adapter.

Bref, tant de merveilleux souvenirs et de merveilleux moments face à cette nature incroyable qui resteront à jamais gravés dans notre mémoire.

Séjour du 21 octobre 2016 au 4 novembre 2016

  Retour à la liste des témoignages

PATAGONIE

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé.En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs.Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22.A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie.Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi le juste prix pour un voyage en Patagonie.