Séjour en Patagonie

Ils habitent près de chez vous et peuvent témoigner !

Séjour en Patagonie

Séjour en Patagonie organisé par Borispatagonia pour Pierre Jobert et Muriel Rey. Séjour du 3 au 18 janvier 2012

Séjour en Patagonie

Témoignage

Pierre Jobert et Muriel Rey en Patagonie
5/5

  Séjour en Patagonie

Cela fait 45 ans que je rêve de Patagonie, depuis que j’ai lu Monts Pacifique de Saint Loup. Envie contagieuse transmise à Muriel, encouragée par la lecture de Jean Raspail. Le voyage d’une vie, cogité à deux depuis deux ans, et réalisé grâce à Boris. Merci d’avoir donné corps à ce rêve partagé par deux amoureux de cinquante ans passés. Bravo pour l’organisation, l’équilibre et la diversité des journées, chacune apportant son lot de merveilles difficiles à décrire avec de simples mots. Merci d’avoir répondu à nos attentes, après avoir pris bien en compte nos désirs.

Que de souvenirs ! Comme le retour fut difficile, dans ce monde agressif, étroit, étriqué, quand nous avons vécu deux grandes semaines en cinémascope, avec des ciels incroyables, des montagnes insensées, des paysages à couper le souffle… Et partout la gentillesse des chauffeurs et des guides (une mention spéciale pour Julio, devenu presqu’un ami), la qualité des hébergements. Avec le souci du bien être sans ostentation, avec le désir de donner du plaisir dans la simplicité.

Merci de nous avoir donné l’occasion d’éprouver tant d’émotions, la larme à l’œil devant tant de beautés, les glaciers (le Perito Moreno, bien sûr, mais j’avoue que j’ai un faible pour le Spegazzini), le Fitz Roy (l’arrivée à El Chalten est sublime, après 45 ans d’attente…), le canal de Beagle en pensant à la fois à Darwin et aux Yamanas entre autres !

Nous avons déjà envie de revenir, à Puerto Natales, dont nous sommes tombés amoureux, mais aussi de découvrir les paysages d’Araucanie et d’Atacama. Boris : on reviendra !

Séjour du 3 janvier 2012 au 18 janvier 2012

  Retour à la liste des témoignages

PATAGONIE

En Patagonie, le printemps est la saison de la fonte des neiges et de l'éclosion d'une myriade de fleurs (sabot-de-Vénus, boutons-d'or, orchidées de montagne, etc.). C'est aussi l'époque où, dans les estancias, on se prépare au gros travail de la tonte des moutons. La saison touristique débute à la fin du printemps mais la plupart des voyageurs préfèrent l'été austral, c'est-à-dire jusqu'en février. A cette période, toutes les routes sont dégagées, les aéroports sont ouverts et le calendrier des réservations hôtelières est extrêmement chargé. En automne, le plateau et les montagnes de Patagonie se métamorphosent. Le feuillage des peupliers qui entourent les estancias isolées prend une somptueuse teinte dorée, tandis que sur les hauteurs, les hêtres virent au rouge et au jaune avant de se dépouiller de leur parure. L'air devient plus frais et les touristes se font rares. Le piémont andin, de San Martin de los Andes à Bariloche, se transforme alors en un véritable paradis. Dans l'extrême Sud, le parc naturel des Glaciers ferme en hiver austral et les vastes plaines entrent en léthargie. Seules les stations de ski sont prises d'une activité fébrile : San Martin de los Andes, San Carlos de Bariloche, Esquel et même Ushuaia attirent chaque année des milliers d'amateurs. Le Rio Colorado forme la limite Nord de la Patagonie en Argentine. La steppe, ou le "désert" selon l'expression consacrée en Argentine, commence encore plus au Nord et s'étend sans interruption sur la Patagonie intérieure et côtière jusqu'au détroit de Magellan. La haute vallée du Rio Negro, qui coule au Sud du Rio Colorado, est une véritable oasis ; le contraste entre cette bande d'agriculture intensive et le désert environnant est saisissant. Les principales villes de cette région sont Neuquén, Cipoletti et Roca, sur la RN 22. A proximité de la côte Atlantique, les villes jumelles de Carmen de Patagones et Viedma sont séparées de Neuquén par 540 km. On suivra le Rio Negro en empruntant successivement la RN 22 et la RN 250, le long desquelles alternent portions de désert et étroites bandes cultivées. Fondées en 1779 par les espagnols, Carmen de Patagones est une des pus anciennes villes de Patagonie. Non loin de Viedma, les grottes dans lesquelles s'abritaient les premiers colons sont ouvertes à la visite. Sur la côte, à la hauteur de l'estuaire du Rio Negro, vit une des nombreuses colonies de lions de mer du littoral patagon. Et c'est du port de San Antonio Oeste qu'est exporté l'ensemble de la production de la vallée du Rio Negro. Vous l'aurez compris, Borispatagonia vous réserve les meilleurs sites touristiques pour votre voyage en Argentine et au Chili, vous aurez aussi le juste prix pour un voyage en Patagonie.