Quand les orques attaquent

Publié le par Boris

Orque et otaries dans la Péninsule ValdesLes côtes de la Patagonie Argentine, offrent l’un des spectacles les plus formidables du monde animal marin. Celui ci peut être observé sur la Péninsule Valdes,  un des endroits de visite obligé lors d’un voyage en Patagonie. Parmi tous les animaux marins qu’on peut observer ici, en pleine liberté et dans un environnement qui dépasse notre imaginaire, l’observation des orques est la cerise sur le gâteau ! Tout le long de l’année, les eaux de l’océan Atlantique, au large de cette Péninsule, sont habitées par de nombreux orques. Les chances de les voir sont assez faibles car une population d’une trentaine d’orques seulement peuple des milliers de km² d’océan.Pour augmenter les chances, il est indispensable de viser la marée haute ; aussi une zone où il y a beaucoup d’otaries. L’un des endroits où les orques se laissent observer est très certainement à la pointe nord de la Péninsule. Seulement, la « pointe » est longue d’une centaine de km, et les orques n’apparaissent rarement plus d’une demi heure. Donc autant dire qu’il faut avoir pas mal de chance pour être à l’endroit exact et au bon moment.

Otarie face à un orque dans la Péninsule ValdesMais le spectacle sera au rendez vous des plus patients : Ici les orques ont une technique de chasse unique au monde, qui ne peut être observé qu’ici, en Patagonie. Cette technique bien précise est enseignée de génération en génération. Ces orques longent les plages, où souvent leurs ailerons si caractéristiques sortent de l’eau,  symbole de grands dangers pour les colonies d’otaries qui se prélassent sur les plages. Ce que les orques préfèrent ce sont les bébés otarie qui, vers les mois de février et mars font leurs premiers « pas » en mer pour un baptême très risqué. Les orques, au péril de leur vie, vont jusqu’à s’échouer sur la plage. Des chemins balisés existent pour observer ces attaques.

Orque s'échouant Péninsule ValdesIl existe une estancia qui possède des kilomètres de bord de mer, où il est d’ailleurs possible d’y séjourner et d’assister à la technique de chasse de ces « baleines tueuses » à quelques mètres seulement. Des journées entières d’observation sont organisées où des photographes du national géographique comptent très souvent parmi les compagnons de séjour.

Si vous souhaitez observer les orques à Péninsule Valdes, n’hésitez pas à me contacter