Argentine Chili

La Patagonie d'Argentine et du Chili

Un monde à part... La Patagonie, ce n'est pas un pays, ni une région administrative d'un quelconque état latino-américain. La Patagonie, c'est cette terre du bout du monde qui s'étend sur le cône sud de l'Amérique Latine et que se partagent le Chili et l'Argentine. Bien qu'elle n'ait pas de limites officielles, on considère généralement qu'elle couvre les territoires compris entre le 42° parallèle sud (matérialisé par le Río Negro) et le Cap Horn.
Epine dorsale du sous-continent, la Cordillère des Andes s'étire jusqu'aux archipels fuégiens et plonge sous la Mer de Drake avant de resurgir sur la péninsule antarctique. Frontière naturelle (et souvent discutée) entre le Chili et l'Argentine, elle sépare la Patagonie en deux zones géographiquement très distinctes.
A l'Ouest (côté chilien), prédomine la forêt australe, dense et soumise à un important régime de précipitations (jusqu'à 4 000 mm/an), elle croît jusqu'aux abords des fjords de la côte déchiquetée du Pacifique, sur une bande de terre qui dépasse rarement les 100 km de large... A l'Est (côté argentin), la cordillère ayant barré l'accès aux trombes d'eau du Pacifique, prédomine une steppe semi-aride constituée en mesetas qui s'étendent jusqu'aux falaises desséchées de la côte Atlantique.

Patagonie
Patagonie

Cette partition se retrouve en Terre de Feu, mais selon un axe est-ouest ; au nord la steppe et au sud la montagne.
Secousses telluriques et périodes glaciaires ont donné aux Andes de Patagonie ce relief si particulier de pics et d'aiguilles rocheuses, dont les sommets dépassent rarement les 3 000 mètres. Des périodes glaciaires, il est resté deux gigantesques glaciers continentaux : le Hielo Norte (4 500 km²) et le Hielo Sur (13 500 km²), qui déroulent leurs tentacules gelés sur le versant oriental de la Cordillère et jusque dans les fjords de la côte pacifique.

L'Argentine et le Chili ont comme fontière naturelle la Cordillère des Andes où y règne un animal fabuleux: le condor. Voir un condor, mais surtout le contempler de près, est un spectacle grandiose !

Le condor des Andes est un oiseau charognard qui vit dans les Andes. C'est l'oiseau qui possède la plus grande envergure. La taille moyenne du condor des Andes est de 105 cm, pour une masse de 11 (mâle) à 13 kg (femelle). Son envergure peut atteindre 3,50 mètres !!! Le condor peut vivre 90 ans. Il atteint sa maturité sexuelle vers 6-7 ans, et la femelle ne pond qu'un œuf tous les deux ans. Sa grande envergure lui permet de planer en cercles jusqu'à plus de 6000 m d'altitude. Le condor des Andes utilise au maximum les courants afin d'éviter tout effort inutile, car après une trentaine de battements d'ailes il est déjà épuisé. Selon la croyance populaire, ses ailes larges et ses serres fortes lui permettent de s'envoler avec une proie d'un poids significatif. On dit qu'il réussit même à prendre son envol avec de jeunes enfants, ou de petits animaux de ferme (comme moutons et chèvres). Les condors sont sociables, et vivent en groupe, sous la conduite d'un mâle dominant. Le condor inspire le respect des peuples d'Amérique du Sud et nourrit nombre de légendes. En réalité, c'est un charognard se nourrissant de cadavres, de phoques et de poissons morts, d'œufs d'oiseaux de mer, etc. Le condor des Andes est incapable de tuer, sa morphologie n'est pas du tout adaptée ; en effet son orteil postérieur est situé beaucoup trop haut pour pouvoir se refermer, ce qui l'empêche d'attaquer, de maintenir au sol ou bien encore de déchiqueter une éventuelle proie. Comme la plupart des oiseaux charognards, il ne porte pas de plume sur la tête, pour ne pas se salir. En moyenne, il se nourrit de 900 g de viande par jour.

condor
condor

La Patagonie est une région constituée d'une faune très riche. Aller en Patagonie pour observer des animaux est forcément l'une des raisons d'un tel voyage. Parmi la faune littorale on doit souligner : loups marins ou otaries à fourrure australes et éléphants de mer du sud, manchots, pétrels, cormorans et baleines franches. Ces animaux sont visibles au Chili mais surtout en Argentine. Deux sites sont de renommé mondial :

La Péninsule Valdes présente deux importantes échancrures à sa base: au nord, le golfe de San Matías et, au sud, le golfo Nuevo, ainsi qu'une échancrure plus petite, fort élargie, la Caleta Valdés, à l' est. Le climat est frais et aride, elle est couverte d'une rare végétation. Elle nourrit une faune pauvre, caractéristique des plateaux patagons : des marais, quelques guanacos, des renards gris, des mouffettes et plusieurs espèces d'oiseaux.
Mais sur les côtes la faune marine est variée et abondante.
La péninsule a une situation climatique particulière: elle est abritée des pluies par la Cordillère des Andes, et bénéficie de son environnement marin, de manière d'autant plus importante que sa forme a augmenté fortement la longueur de ses côtes. A première vue, quand on y pénètre, l'ambiance parait stérile et morne, mais sur les côtes la péninsule attire une quantité inhabituelle d'espèces animales. Il en résulte une collection d'écosystèmes prompts à émerveiller les touristes aussi bien que les scientifiques.

La Patagonie
Patagonie

La grande "star" de la Péninsule est bien sur la baleine franche australe. La baleine franche australe est une espèce de baleine franche. Elle est aussi appelée baleine noire australe ou baleine australe. Sa population était estimée à 7 000 individus.
Elle est très similaire par ses formes (pas d'aileron) à la baleine franche du Groénland mais n'a pas de tache blanche au menton. En revanche, sa gueule est ornée d'énormes callosités où se fixent des crustacés parasites.
Elle mesure de 13 à 17 m et pèse de 30 à 50 tonnes.
Elle habite surtout l'Antarctique, le sud du Pacifique et de l'Océan Indien, où elle se nourrit de plancton. On constate que grâce aux mesures de protection mises en place, la population de la baleine franche australe est en voie de lente récupération.
Chaque année en hiver ces baleines peuvent être vues à l'époque de la reproduction et de mise bas. L'observation des baleines est devenue une des activités touristiques de base dans le pays. Il est facile d'observer la parade nuptiale des mâles pour obtenir les faveurs de la femelle courtisée, de la plage ou d'un bateau.
Bien d'autres espèces peuvent y être rencontrées. Ce sont : l'éléphant de mer, les lions de mer entourés de leur harem, les manchots, les nandous, les renards, les guanacos, les cormorans et les goélands.
En 1999, l'UNESCO a inclus la Péninsule Valdes dans sa liste du Patrimoine Naturel de l'Humanité.

Patagonie

Punta Tombo est une réserve de faune sur la côte atlantique de la Province de Chubut en République argentine, et une des principales colonies continentales de reproduction du Manchot de Magellan, située à 100 km au sud de l'embouchure du Río Chubut, où se trouvent les villes de Rawson et de Trelew.

Punta Tombo est l'endroit terrestre de l'hémisphère sud où se trouve la plus grande concentration de pingouins. Le site se situe à 180 kms de Puerto Madryn. Ici ce sont les pingouins de Magellan. Spectacle grandiose où l'on peut observer des milliers de pingouins à perte de vue et aussi les approcher de très très près. Vous pourrez marcher entre 1 000 000 de pingouins (oui vous avez bien lu : un million !!!). Un spectacle unique et inoubliable ! La saison s'étend de septembre à avril, époque durant laquelle les oiseaux arrivent sur la côte pour nidifier et protéger leurs petits. Le spectacle est somptueux et le spectacle est difficilement explicable avec des mots... Il faut le voir pour le croire. Dans cet endroit ça grouille de pingouins, il y en a à perte de vue et on pourrait les touchers tellement ils se sentent en sécurité dans cet endroit.

Il faut bien prendre conscience que Punta Tombo comme la Péninsule Valdes, ce sont les animaux qui ont choisi ces deux endroits pour venir s'y reproduire en paix. Ils y reviennent tous les ans...

Précédent : Aventuriers
Suivant : Routes mythiques
Voyage Perou Bolivie Voir aussi les voyages au Pérou et en Bolivie...

Borispatagonia

Voyages en Patagonie à la carte en toutes saisons. Par exemple, selon le climat, de Bariloche, en Patagonie argentine, il est possible de gagner Puerto Montt, au Chili, en traversant successivement trois lacs en bateau, comme le faisaient les jésuites et les premiers colons allemands. Je vous propose une excursion qui mène jusqu'à l'océan Pacifique. Elle est assez longue, mais la beauté des sites - forêts, volcans et lacs cristallins - est telle qu'elle vaut la peine d'être faite. Du côté argentin, on traverse le bras ouest du Nahuel Huapi ainsi que le lac de Puerto Alegre et, du côté chilen, le lac de Todos los Santos. On passe d'un lac à l'autre en bus. Cette excursion est réalisable en toute saison mais, en hiver, il faut compter deux jours pour atteindre Puerto Montt, avec un arrêt d'une nuit à Peulla. On regagne Bariloche par avion ou par le même chemin, après une nuit à Puerto Montt. Borispatagonia se charge également des visas pour entrer au Chili et de réserver les hôtels. En Patagonie, hiver et été sont des saisons touristiques. En été, outre la découverte des alentours, de nombreuses activités sont praticables : escalade, pêche en torrent, voile, équitation, randonnées, chevauchées, visites d'Aciendas... En hiver, la principale activité est, bien entendu, le ski, surtout en juillet et août du côté de la Cordillère des Andes, mais pas seulement : des randonnées en raquettes, des circuits thématiques, des nombreuses balades pour admirer la beauté de La Patagonie argentine et chilienne en cette saison, dû par une lumière si particulière, la chaleur des habitants de la Patagonie...