Argentine Chili

Identité Argentine et Chilienne

Forte identité...

Le Chili, en Patagonie principalement, comporte des constructions très typiques. Ceci le différencie de l'Argentine. En effet, si la monnaie chilienne est forte, les constructions chiliennes sont toutes très simples dans cette zone. Toutes faites de tôle ondulée, en bois et bien souvent en bois d'Alerces (bois résistant particulièrement à la pluie) et très très colorées. Ici les couleurs vont bien souvent du vert au rouge, en passant par le jaune, le rose, le bleu... les Chiliens disent souvent que les maisons sont peintes avec ces couleurs si vives pour rendre les hivers rudes plus joyeux. Aussi vous pourrez observer des maisons sur pilotis, appelées "palafitos". Le seul moyen d'accès de ces maisons étaient par la mer, et les fortes marées ont obligées se type de construction. Aujourd'hui leur construction est impossible pour le problème des plages publiques. Les "palafitos" les plus simples d'accès sont ceux se situant sur la fameuse Ile de Chiloé, près de Castro, la capitale de l'île. Cette île est connue pour ses maisons multicolores, mais surtout pour ses nombreuses et caractéristiques églises en bois, dont seize d'entre elles sont classées par l'UNESCO au Patrimoine de l'Humanité.

patagonie
patagonie

C'est également un important lieu de pêche, et on y construit encore des bateaux en bois pour la pêche et le transport. Et l'élevage de saumons et autres poissons se développe de plus en plus. Chiloé est l'île principale de l'archipel Chiloé qui comprend aussi de nombreux îlots dont seuls quelques uns sont habités.
Un petit village du nom de Coleta Tortel perdu au bout d'une piste de la Carretera Austral est certainement le plus typique comportant des Palafitos.

Le quartier de Buenos Aires le plus populaire à mes yeux est celui de La Boca. Quartier pauvre de Buenos Aires, il abrite de nombreux habitants originaires d'Italie et également d'Espagne. Aujourd'hui, le quartier de La Boca est très prisé par les touristes qui viennent admirer en masse les façades colorées des maisons, et apprécier le rythme de vie animé du quartier. La Boca est également mondialement connue pour son club de football, le Club Atletico Boca Juniors, ainsi que son terrible stade, La Bombonera. L'occasion pour moi de vous parlez de la passion commune à tous les Argentins : le football et bien sûr de Diego Maradona.

argentine

Vous serez vite surpris de voir ne nombre de téléviseurs dans les bars, les restaurants, les lieux de rassemblement qui diffusent des matches de football. L'Argentine est, à mon sens, le pays qui montre le plus la passion pour ce sport. C'est franchement impressionnant.
L'idole de tous est bien sûr Diego Armando Maradona, né le 30 octobre 1960 à Buenos Aires, surnommé El Pibe de Oro ("Le gamin en or"), Pelusa, Dieguito, ou encore Le Maitre. Il est considéré, la bas et ailleurs, comme le plus grand joueur de football de tous les temps.

La première image que vous aurez de l'Argentine, sera sans doute sa capitale : Buenos Aires. L'occasion pour moi de vous parlez de quelques personnages et coutumes liés à cette ville :

Buenos Aires et le Tango sont indissociables.
Les Argentins peuvent être fiers de maîtriser certainement la danse la plus complexe au monde : le Tango. Le tango est une culture. Le résumer à la musique et à la danse serait évidemment réducteur. Les argentins ont coutume de dire que la danse sert avant tout à valoriser la femme dans sa féminité et sa sensualité. Le rôle de la femme est donc de profiter du guidage de son partenaire et des pauses pour exprimer sa fantaisie et son caractère. Assister à une Milonga à Buenos Aires sera un moment fort de votre voyage. Je vous le conseil fortement. Et vous aurez envie, comme moi j'ai eu envie, de suivre des cours de tango. Je vous le dit tout de suite, c'est dur !
Parmi les compositeurs les plus célèbres de Tango, je citerai : Astor Piazzolla, Osvaldo Pugliese, Aníbal Troilo et bien sûr Carlos Gardel.

tango
carlos gardel

Carlos Gardel est le plus grand chanteur de tango de l'histoire, né selon les uns à Toulouse en France le 11 décembre 1890, selon les autres à Tacuarembó, en Uruguay le 11 décembre 1887.Le lieu de naissance de Carlos Gardel fait toujours l'objet d'une vive controverse, alimentée par la fierté patriotique de trois nations.
Selon une première théorie, Gardel serait né en France, à Toulouse, et aurait invoqué la nationalité uruguayenne pour s'éviter des problèmes lors de ses tournées en Europe (sa naissance française le rendait mobilisable durant la Première Guerre mondiale, et donc passible de sanctions pour insoumission lors de ses passages en France).
Selon la théorie opposée, Gardel serait tout simplement né en Uruguay comme le déclaraient ses papiers d'identité. La légende de son ascendance française trouverait seulement son origine dans son testament, falsifié pour permettre à la mère adoptive de l'artiste, la Française Berthe Gardès (1865-1943), d'hériter de lui après sa mort brutale et imprévue.
Quoi qu'il en soit, la voix de Carlos Gardel a été déclarée patrimoine de l'Humanité par l'Unesco, qui présente officiellement l'artiste comme un "chanteur argentin né en France". En Uruguay, de nombreuses voix réclament, en vain jusqu'à ce jour, que des analyses ADN soient effectuées pour trancher définitivement la controverse.
Le lundi 24 juin 1935, Carlos Gardel meurt au sommet de sa gloire près de Medellin en Colombie, dans le crash de l'avion où il avait pris place. Il ne devait pas revoir sa ville de Buenos Aires. L'un de ses grands succès, Volver (en français Le retour), fut pour lui l'impossible retour, et c'est par bateau, mode de transport qu'il avait toujours préféré, que son corps fut ramené en Argentine. Il est enterré dans le cimetière de la Chacarita à Buenos Aires.

Vous devez absolument vous rendre à une Peña en Argentine.
La peña, c'est un endroit très populaire où vous pourrez écouter du folklore. Souvent un ou deux musiciens, quelquefois plus. Le public et les musiciens ne font souvent qu'un.
Les rythmes qui s'y jouent sont souvent "samba" et "chacarera". Très rythmés, les musiciens chauffent toujours l'ambiance aux cris de "arriba las palmas" / la traduction est difficile mais vous verrez alors tout le monde frapper dans les mains !!! L'ambiance dans une "peña" est à connaître absolument. Parfois la musique s'arrête d'un coup et l'un des musiciens crient "Aro aro aro !!!...". Quand vous entendrez cela, c'est le moment ou n'importe qui peu prendre la parole pour raconter une petite "blague".

peña

Mais attention ce sont toujours des blagues très spéciales, un peu "cochonnes", souvent machistes, les "belles mères" sont rarement épargnées et c'est toujours la sur enchère. Souvent l'un des musiciens terminera par un "aro" et quand il jugera que le temps des "blagues" est passé, la musique reprendra de plus belle avec en bruit de fond les rires souvent gras des personnes présentes dans la salle. Bien sûr la bière coule à flot et ce jusqu'au petit matin... Les plus "fortes" peñas se trouvent dans le Nord Ouest Argentin et aussi en Patagonie. Vous y aurez aussi la possibilité de manger l'une des spécialités Argentine (et Chilienne) : les empanadas.

Les empanadas sont de petits chaussons de pâte farcis de viande, de poisson, des oeufs, de la pomme de terre ou d'autres ingredients. On les retrouve dans la cuisine espagnole traditionnelle et un peu partout en Amérique du Sud avec quelques variantes. Le nom vient du verbe espagnol, "Empanar", qui signifie fourrer ou habiller avec du pain.
Traditionnellement, ils étaient élaborés à partir d'une pâte à pain mais, de plus en plus, on utilise la pâte feuilletée. On les sert chauds, en hors-d'œuvre, et bien souvent ils peuvent servir pour un repas entier.

empanada

En Argentine, le bord des empanadas est festonné. Ils sont farcis de viandes hachées, de raisins, de fromage, de légumes, de thon, d'olives, d'oignons, assaisonnés de poivre, de cumin... On les achète souvent par douzaine ou demi-douzaine.
Au Chili, La empanada est une variante de celle qu'on connait en Argentine, elle se compose d'une masse de farine de blé, qui contient à l'intérieur de la viande avec des oignons, un quartier d'œuf dur, olives et raisin sec et cela se cuit au four, il existe également une version frite dans de l'huile (la recette de la pâte varie un peu). Une recette assez commune d'empanada se prépare au fromage rapé.
Ils existent d'autres formes d'empanadas avec des fruits de mers (très commun durant la Semaine Sainte), des légumes, de la confiture de fruit (poire, pomme), ou pomme récolté (dans le Sud), mais en général, la coutume, est de consommer habituellement et massivement, avec du fromage, qui se fait toujours avec du millefeuille.

gaucho

Le mythe du gaucho est attaché à l'Argentine et notamment à la Pampa, ces grandes plaines situées à l'ouest et au nord du pays. Il représente la figure du cow-boy de l'hémisphère sud, le symbole de la liberté et des grands espaces.

L'étymologie du mot gaucho n'est pas claire, venant probablement d'un mot indien voulant dire orphelin. A l'origine, ce terme était employé pour qualifier des bandits avant de devenir le nom des gardiens de troupeaux.
Les premiers gauchos étaient généralement des métis issus de populations indiennes et de colons espagnols. Les gauchos ont acquis un grand prestige lié à leur rôle dans la guerre d'indépendance contre les forces royalistes espagnoles.
Au 19ème siècle, le développement du pays et des élevages a contribué à sédentariser les gauchos, à les enfermer dans des espaces clos pour en faire des paysans.
Depuis, les gauchos vivent au cœur des estancias, ces vastes exploitations qui sont aujourd'hui au nombre de soixante en Patagonie, et qui incarnent l'aristocratie terrienne. Ce sont les estancias qui ont introduit l'élevage de moutons en Patagonie, au siècle dernier, bien après que celles de la Pampa aient développé l'élevage de bovins.

gaucho

Actuellement, les troupeaux de moutons peuvent atteindre quelque 50 000 têtes, et la production de laine constitue l'un des moteurs essentiels de l'économie de l'Argentine, et l'une des exportations les plus importantes après les céréales.
Durant l'année, les gauchos habitent à des kilomètres à cheval de la ferme centrale, et sont responsables d'une parcelle de la propriété. Ils habitent une maison en bois, parfois avec leur famille. Ils possèdent plusieurs chevaux et des chiens de bergers.

gaucho

Leur quotidien se passe à cheval à surveiller les troupeaux de manière solitaire, compter le bétail et contrôler l'état des clôtures. Les bêtes vivent en semi-liberté, lâchées sur d'immenses superficies pour être rassemblées plusieurs fois par an. Ce sont les transhumances.

Ainsi, au début de l'été austral, les gauchos conduisent les immenses troupeaux vers la ferme centrale des estancias pour qu'ils y soient tondus. Cet épisode de la vie des estancias est très spectaculaire et rassemble tous les protagonistes des estancias qui attendent cet événement avec impatience car il rompt la monotonie quotidienne. A cette occasion, les gauchos emmènent leurs troupeaux respectifs, puis les reconduisent après la tonte vers leur domaine attitré, alors que la laine est expédiée par bateau vers leur pays d'importation.

Précédent : Traditions
Suivant : Aventuriers
Voyage Perou Bolivie Voir aussi les voyages au Pérou et en Bolivie...

Borispatagonia

Voyages en Patagonie à la carte en toutes saisons. Par exemple, selon le climat, de Bariloche, en Patagonie argentine, il est possible de gagner Puerto Montt, au Chili, en traversant successivement trois lacs en bateau, comme le faisaient les jésuites et les premiers colons allemands. Je vous propose une excursion qui mène jusqu'à l'océan Pacifique. Elle est assez longue, mais la beauté des sites - forêts, volcans et lacs cristallins - est telle qu'elle vaut la peine d'être faite. Du côté argentin, on traverse le bras ouest du Nahuel Huapi ainsi que le lac de Puerto Alegre et, du côté chilen, le lac de Todos los Santos. On passe d'un lac à l'autre en bus. Cette excursion est réalisable en toute saison mais, en hiver, il faut compter deux jours pour atteindre Puerto Montt, avec un arrêt d'une nuit à Peulla. On regagne Bariloche par avion ou par le même chemin, après une nuit à Puerto Montt. Borispatagonia se charge également des visas pour entrer au Chili et de réserver les hôtels. En Patagonie, hiver et été sont des saisons touristiques. En été, outre la découverte des alentours, de nombreuses activités sont praticables : escalade, pêche en torrent, voile, équitation, randonnées, chevauchées, visites d'Aciendas... En hiver, la principale activité est, bien entendu, le ski, surtout en juillet et août du côté de la Cordillère des Andes, mais pas seulement : des randonnées en raquettes, des circuits thématiques, des nombreuses balades pour admirer la beauté de La Patagonie argentine et chilienne en cette saison, dû par une lumière si particulière, la chaleur des habitants de la Patagonie...